Notaires : une histoire en actes > Les notaires apostoliques > La maisonnette du pendu d'Arces

Les notaires apostoliques

Sommaire de l'exposition

La maisonnette du pendu d'Arces 1568
1 vue  - La maisonnette du pendu d'Arces (ouvre la visionneuse)

1 vue

Présentation du contenu :

Dans la décennie 1560, le fameux cardinal de Guise, archevêque de Sens, bénéficiait de biens considérables entre Villeneuve-l'Archevêque et Brienon. Son représentant, Mathieu de Challemaison, doyen et chanoine de Sens, fait ici une curieuse déclaration. Un nommé Cosme Girard avait été condamné « à estre pendu & estranglé » et sa mise à mort avait eu lieu en la ville de Sens, en tant que sujet de l'archevêque sur la terre d'Arces. De ce fait l'archevêque devait hériter de tous les biens du condamné à mort. Cependant le doyen de Challemaison renonce devant le notaire Edme Chomereau à la confiscation des biens de cet homme. Il précise même que Girard possédait une maisonnette à Arces, délaissée à sa veuve. Ce document daté du 29 novembre 1568 s'adresse aussi à Savinienne Adrian, veuve de Noël Fouquet, geôlier des prisons archiépiscopales de Sens, qui cherchait probablement à être indemnisée des frais d'internement du condamné à mort. Une copie de la renonciation lui est alors adressée.

Arch. dép. Yonne, 3 E 83/23