Notaires : une histoire en actes > Singularités biographiques > Claude Violette, le notaire qui porte l'épée

Singularités biographiques

Sommaire de l'exposition

Claude Violette, le notaire qui porte l'épée 1700
2 vues  - Claude Violette, le notaire qui porte l'épée (ouvre la visionneuse)

2 vues

Présentation du contenu :

Claude Violette procède d'une dynastie de notaires seigneuriaux de Prunoy, qui quitte sa paroisse et ses affaires pour venir s'installer à Dixmont, siège d'une prévôté royale. Dans l'inventaire post-mortem de cet homme, devenu greffier et garde-scel de la prévôté de Dixmont, daté du 29 septembre 1700, on observe une continuité dans la garde des notes de pratique, notamment

du greffe de Dixmont. En revanche, il « s'est trouvé dans une armoire plusieurs papiers et nottes de notaires, tant dudit deffunt que de feu Me Louis Violette, son père, vivant notaire royal à Prunoy, lesquelles minuttes sont fort anciennes, pour quoy il n'en a esté faict aulcun détailles ». Les minutes de Prunoy, d'aucun intérêt pour la juridiction de Dixmont, ont ainsi disparu. Parmi les effets

personnels du notaire, on relève également la présence d'une épée, arme dévolue d'ordinaire aux membres de la noblesse.

Arch. dép. Yonne, 3 E 50/459