Notaires : une histoire en actes > La transmission héréditaire des offices de notaires en la prévôté royale de Dixmont : 1555 - 1902 > Vente du minutier de Dixmont en 1774

La transmission héréditaire des offices de notaires en la prévôté royale de Dixmont : 1555 - 1902

Sommaire de l'exposition

Vente du minutier de Dixmont en 1774 1774
Présentation du contenu :

Le 16 août 1774, Gabriel Simonet, notaire royal et garde-notes au bailliage de Sens,

résidant à Dixmont, déclarant que « rapport à son grand âge et infirmités qu'il a sur

son corps, ne pouvant presque plus signer son nom », transporte à son fils, Gabriel

Simonet le jeune, notaire royal à Villechétive, « toutes les notes et minutes que ledit cédant a en sa possession », de l'année 1765 à l'année 1774, soit 462 minutes. Le fils verse la modique somme de 20 livres et reçoit ainsi l'obligation de conserver et de transmettre les documents provenant de l'exercice notarial de son père.

Arch. dép. Yonne, 3 E 50/686