Notaires : une histoire en actes > Des actes notariés témoins de l'histoire > Faux témoignage

Des actes notariés témoins de l'histoire

Sommaire de l'exposition

Faux témoignage 1633
1 vue  (ouvre la visionneuse)

1 vue

Présentation du contenu :

Cet acte reçu par le notaire maître Torinon, passé le 15 juillet 1633, révèle l'existence d'un faux témoignage. Il s'agit d'une déclaration qui met en exergue le fait qu'un homme a été contraint de diffamer judiciairement un gentilhomme. En effet, Jean Bellot a dû déclarer avoir vu l'écuyer Jean de Prie, Sieur du Plessis, détenteur d'armes, dans le but de fomenter des troubles contre l'autorité royale. Ce faux témoignage aurait été guidé par un certain Imbault, trésorerier et chanoine de Toucy. La calomnie aurait été portée devant le bailli de Sens et le procureur du roi de cette juridiction.

 

Plusieurs questions se posent à l'issue de cette nouvelle déposition : pourquoi Bellot a-t-il été forcé de conter cette version des faits et pourquoi celui-ci se rétracte-t-il ? Pour quelles raisons le chanoine Imbault s'en prend-il ainsi au Sieur du Plessis ? Des troubles ont-ils réellement secoué l'Auxerrois en cette année 1633 ? Sont-ils liés à quelque résurgence des guerres de Religion ?


Ce jourdui le quinze juillet milles six cent trente trois avant midi ont comparu par devant moy Jehan Torinon, notaire tabellion royal à Auxerre soussigné Jehan Bellot fils d'Edme Bellot demeurant à Auxerre, lequel en la présence des témoins souscrits déclare qu'à la solicitation et suduction de Monsieur Imbault trésorier et chanoine de Toucy, il s'est rendu dénonciateur par devant Monsieur le bailly de Sens ou son lieutenant, entre les mains de monsieur le procureur du Roy audit bailly contre un gentilhomme lequel il ne connait point et dont il n'a jamais ouïe parler sinon que depuis la dénonciation il aurait ouie dire que c'était contre Jean de Prie, escuyer Sieur Du Plessy, pour un prétendu port d'arme contre le service de sa majesté, quoi qu'il n'en sache aucune chose, qui est la cause qu'il désire révoquer ladite dénonciation comme tirée de luy contre vérité par ledit Imbault et de fait se déporte de ladite dénonciation comme calomnieuse dont et de laquelle renonciation ll m'a requis acte que icelui ay octroyé ainsi que de raison pour servir audit sieur Duplessy et à tous avec ce que ledit Bellot a affirmé estre véritable, fait ledit jour et an que dessus, audit Auxerre, en présence de Maître Claude More praticien demeurant à Auxerre et Jehan Perrot maître tailleur de pierre demeurant audit Auxerre, témoins, ledit Bellot a dit ne savoir signer, de ce interpellé.


Document présenté par Marion TRICOTET et Wendy MARTIN, étudiantes en 1ère année de BTS Notariat (année 2015-2016).

Arch.dép. Yonne, 3 E 14/215