Notaires : une histoire en actes > Des actes notariés témoins de l'histoire > Marché de taille de pierres de Bailly

Des actes notariés témoins de l'histoire

Sommaire de l'exposition

Marché de taille de pierres de Bailly 30 juin 1640
1 vue  (ouvre la visionneuse)

1 vue

Présentation du contenu :

Cet acte notarié du 30 juin 1640 est un acte assez rare qui décrit le processus de taille et de transport des blocs de pierre provenant de la carrière de Bailly. Il met en relation deux hommes : le premier Blaise Cherreau, maître-maçon et tailleur de pierre d'Auxerre, chargé de collecter la matière pour le second, Martin Dupont, maître sculpteur parisien, descendu à l'occasion du marché à l'hôtel où pend pour enseigne l'image Saint-Siméon à Auxerre. Ainsi peut-on voir trois blocs de pierre, taillés en carrés dans la pierre auxerroise, se détacher de la roche, chuter sur des rouleaux, et retenus par des cordages, prêts à dévaler la pente jusqu'à la rivière.


Le document s'arrête à la taille in-situ : Martin Dupont devra ensuite faire transporter ces immenses blocs de pierre jusqu'à l'Yonne, pour être ensuite conduits en bateau jusqu'à Paris et servir à son art de sculpteur.


A quel monument les trois « blotz » étaient-ils destinés ? Les historiens de l'art pourront se pencher sur ce contrat et le mettre en relation avec les œuvres du sculpteur dont le mode opératoire est ici décrit pour s'assurer de la qualité de la pierre du village de Bailly. Elève de Barthélémy Tremblay, sculpteur ordinaire du roi, Martin Dupont est connu dans certains marchés parisiens pour la réalisation de sculptures funéraires.


Le trentième jour de juin mil VI c quarante fut présent en sa personne Blaise Cherreau, Me Maçon demeurant à Auxerre, lequel a vendu et promis livrer à honorable homme Martin Dupont, Me sculteur, demourant à Paris, rue Saint Honnoré, étant de présent en cette ville d'Auxerre, au logis où pend pour enseigne l'image Saint Syméon, à ce présent & acceptant, ung blot de pierre de la perrière de Bailly de dix piedz de haulteur et de six piedz en carré sur tous sens, plus ung aultre blot de neuf piedz de haulteur & de quatre piedz sur tous sens en carré, plus un aultre blot de haulteur de six piedz sur deux piedz et demy en carré, iceulx trois blots de pierre de la perrière dudit Bailly et de franc ban que ledit Cherreau a promis et sera tenu de livrer audit Dupont dans la my aoust prochainement venant, à la charge de les prendre par ledit Dupont dans ladite perrière au lieu et endroit où tomberont lesdits blotz. Sous lesquelz blotz sera tenu ledit Cherreau y mettre des roulleaux lors qu'on vouldra faire tomber lesdits blotz, ce qui se fera en la présence dudit sieur Dupont. Fournira ledit Cherreau les cordages qu'il peut avoir pour servir à tirer lesdits blotz d'icelle perrière sans qu'il soit tenu fournir aucune aultre chose, lequel Cherreau sera tenu de se trouver en ladite perrière lors qu'on fera tomber lesdits blotz sur lesdits roulleaux. Ce marché fait moyennant le prix de cinq sols pour chacun pied cube qui seront toisés lors que iceulx blotz seront abattus dans ladite perrière, sur quoi ledit Cherreau a reconnu avoir reçu dudit sieur Dupont la somme de quarente livres tournois et le surplus sera payé par ledit Dupont audit Cherreau au prorata et à proportion qu'il livrera lesdits blotz car ainsi, etc., promettant, etc., obligeant corps et biens, renonçant, etc., faict et passé audit Auxerre, en la maison de Me Laurent Thierriat, recepveur des deniers du diocèze d'Auxerre en sa présence & d'honorable homme Jean Blandin, marchand demeurant à Auxerre, tesmoings, ledict Cherreau a dict ne sçavoir signer.

Document présenté par Amélie BATTAULT, Margot BLOCH et Julie MAILLARD, étudiantes en 1ère année de BTS Notariat (année 2015-2016).

Arch. dép. Yonne, 3 E 14/220