Accueillir, soigner, guérir > Lieux d'accueil et lieux de soins > … au statut de malade mental > Un modèle qui s'exporte

… au statut de malade mental

Sommaire de l'exposition

Un modèle qui s'exporte 1864
3 vues  - Un modèle qui s'exporte (ouvre la visionneuse)

3 vues

Présentation du contenu :

Les choix architecturaux et thérapeutiques avant-gardistes d'Henri Girard font de l'asile d'aliénés de l'Yonne un établissement précurseur. Avec un important budget de 1 300 000 francs, l'établissement devient un fleuron du département de l'Yonne.

Fort de ce succès, le modèle icaunais s'exporte au-delà des frontières régionales et même nationales. En 1860, Henri Girard, devenu Girard de Cailleux, est nommé inspecteur général du service des aliénés de la Seine ; il influence la construction et l'aménagement des hôpitaux Sainte-Anne de Paris et Ville-Evrard de Neuilly-sur-Marne, dont les plans reprennent ceux d'Auxerre. En 1864, la Russie prend l'attache du docteur Renaudin, successeur de Girard de Cailleux à Auxerre, pour obtenir des renseignements nécessaires à l'implantation de tels établissements à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

Mémoire par Hernoux, ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées, sur la construction de l'asile départemental d'aliénés de l'Yonne (1864), arch. dép. Yonne, 1 X 360