Accueillir, soigner, guérir > Lieux d'accueil et lieux de soins > Les cadres nécessaires à la thérapie mentale > Organiser la journée d'un malade…

Les cadres nécessaires à la thérapie mentale

Sommaire de l'exposition

Organiser la journée d'un malade… 1857
1 vue  - Organiser la journée d'un malade… (ouvre la visionneuse)

1 vue

Présentation du contenu :

Malgré la classification des malades, la vie en commun figure dans tous les aspects du programme de Girard : les repas sont pris dans le réfectoire, les malades dorment dans de grands dortoirs.

L'un des traits les plus saillants de la folie est le désordre physique et moral. Afin de stabiliser les malades et éviter les débordements, il est décidé de mettre en place une organisation contraignante matérialisée par un règlement strict.

Dès les premiers essais de règlement, en 1842, la journée d'un malade est organisée en fonction d'horaires fixes de lever, de toilette, de repas, de temps de travail et de loisirs.

Extrait du règlement de l'asile départemental d'aliénés de l'Yonne, annoté par Henri Girard (1857), arch. dép. Yonne, 1 X 354