Accueillir, soigner, guérir > Lieux d'accueil et lieux de soins > Des aménagements nécessaires… > La forte empreinte de l'ancien régime sur le paysage hospitalier icaunais

Des aménagements nécessaires…

Sommaire de l'exposition

La forte empreinte de l'ancien régime sur le paysage hospitalier icaunais XIXe siècle
1 vue  - La forte empreinte de l'ancien régime sur le paysage hospitalier icaunais (ouvre la visionneuse)

1 vue

Présentation du contenu :

Au XIXe s. dans le département de l'Yonne, les équipements hospitaliers sont largement hérités de l'Ancien Régime : les réformes révolutionnaires (loi du 16 messidor an VII - 4 juillet1799) ont toutefois provoqué la disparition des structures au fonctionnement précaire.

Si le nombre d'établissements a considérablement diminué entre la fin du XVIIIe s. et la fin du XIXe s., passant de 70 à 22 (5 hôpitaux, 16 hôpitaux-hospices, 1 hôpital spécialisé), la principale caractéristique du paysage hospitalier réside dans l'émergence d'un nouveau lieu associant hôpital et hospice.

Même si elle apparaît dès 1793, la distinction entre hôpital et hospice n'est effective qu'à partir de 1851 ; désormais, l'hôpital reçoit et traite les malades indigents, alors que l'hospice admet et entretient les vieillards, les infirmes, les incurables, les orphelins et les enfants trouvés.

Répartition des établissements hospitaliers dans le département de l'Yonne au XIXe s.,conception arch. dép. Yonne