Rechercher

Les Archives Départementales

Imprimer cette page

Abbaye Notre-Dame-et-Saint-Edme de PontignyNombre de notices : 907

Personne physique
Famille
Personne morale
Lieu
Bâtiment
Auteur
Recherche plein texte
Dates
Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation des notices

-+
  • Titres généraux  : privilèges, donations, exemptions 1101 - 1561
    • H 1404 Chartes des rois de France et des princes du sang 1177-1483
      • 1 vue  - Confirmation par le roi Louis VII de tous les biens que possèdent l'abbaye et les moines de Pontigny (donnée à Auxerre).- Ouvre la visionneuse
        H 1404-1 Confirmation par le roi Louis VII de tous les biens que possèdent l'abbaye et les moines de Pontigny (donnée à Auxerre). 1178
      • 1 vue  - Approbation par Philippe Auguste d'une transaction passée entre les religieux de Pontigny d'une part et Gaucher de Joigny, Érard de Brienne et les gens de Séant d'autre part, au sujet d'un droit d'usage dans la forêt de Saint-Étienne-de-Valgonier.- Ouvre la visionneuse
        H 1404-3 Approbation par Philippe Auguste d'une transaction passée entre les religieux de Pontigny d'une part et Gaucher de Joigny, Érard de Brienne et les gens de Séant d'autre part, au sujet d'un droit d'usage dans la forêt de Saint-Étienne-de-Valgonier. 1211
      • 1 vue  - Amortissement par le roi Philippe le Bel de tout ce que l'abbaye de Pontigny a acquis de Guy de Maligny sur les territoires de Merey, de Montigny et de Souilly.- Ouvre la visionneuse
        H 1404-4 Amortissement par le roi Philippe le Bel de tout ce que l'abbaye de Pontigny a acquis de Guy de Maligny sur les territoires de Merey, de Montigny et de Souilly. 1294
      • 1 vue  - Amortissement par le roi Philippe le Bel de divers biens et cens acquis par le susdit monastère dans le ressort du bailliage de Sens, à Sens même, à Auxerre, Junay, Ligny-le-Châtel, Bussy, Souilly, Chablis et Chenevières.- Ouvre la visionneuse
        H 1404-6 Amortissement par le roi Philippe le Bel de divers biens et cens acquis par le susdit monastère dans le ressort du bailliage de Sens, à Sens même, à Auxerre, Junay, Ligny-le-Châtel, Bussy, Souilly, Chablis et Chenevières. 1295
      • 1 vue  - Approbation par Louis X, roi de France, de l'accord conclu entre Marie de Chéu, dame de Sormery, et les habitants de cette localité, d'une part, et les moines de l'abbaye de Pontigny de l'autre, au sujet des droits de garde, d'usage et de pâturage dans le- Ouvre la visionneuse
        H 1404-7 Approbation par Louis X, roi de France, de l'accord conclu entre Marie de Chéu, dame de Sormery, et les habitants de cette localité, d'une part, et les moines de l'abbaye de Pontigny de l'autre, au sujet des droits de garde, d'usage et de pâturage dans les bois de Francœur. 1315
      • 1 vue  - Vidimus du roi Charles le Bel, portant confirmation de deux actes, l'un de Philippe Auguste, ratifiant une transaction passée entre les religieux de Pontigny d'une part et Gaucher de Joigny, Érard de Brienne et les habitants de Séant de l'autre, au sujet - Ouvre la visionneuse
        H 1404-8 Vidimus du roi Charles le Bel, portant confirmation de deux actes, l'un de Philippe Auguste, ratifiant une transaction passée entre les religieux de Pontigny d'une part et Gaucher de Joigny, Érard de Brienne et les habitants de Séant de l'autre, au sujet d'un droit d'usage dans les bois de Saint-Étienne-de-Valgonier (1211) ; l'autre de Philippe le Bel, octroyant aux mêmes religieux un amortissement général et gratuit de tous leurs biens et concession de divers autres privilèges, tels que l'exemption de saisie judiciaire sur leurs meubles. En cas de saisie de leurs immeubles, ils ne pourront être ni dilapidés ni détruits. Le garde de la saisie sera un sergent qui paiera sa dépense. Leurs vassaux seront exempts de nouvelles charges en matière de reconnaissance et d'aveu. Ils ne donneront de subsides au roi que sous leur bon plaisir, etc., etc. (1211) ; les confirmations datées de Pontigny. 1304, 1317
      • 1 vue  - Confirmation par Jean II, roi de France, d'une charte de son père, Philippe VI, où il accorde aux religieux de Pontigny de faire déduire de ce qu'ils lui doivent pour le décime toutes leurs créances sur le trésor royal, notamment le capital d'une rente an- Ouvre la visionneuse
        H 1404-10 Confirmation par Jean II, roi de France, d'une charte de son père, Philippe VI, où il accorde aux religieux de Pontigny de faire déduire de ce qu'ils lui doivent pour le décime toutes leurs créances sur le trésor royal, notamment le capital d'une rente annuelle de cent livres (1349) ; donné à Pontigny, le roi et les princes étant absents de Paris à cause de la contagion. La confirmation est datée du mois de juin 1351. juin 1351
      • 1 vue  - Approbation par Charles VII, roi de France, des lettres d'amortissement pour la donation d'Amédée de Joinville, octroyées par Charles V, son prédécesseur, faveur dont les Cisterciens de Pontigny n'avaient pu encore profiter, 'obstantibus ipsius monasterii- Ouvre la visionneuse
        H 1404-14 Approbation par Charles VII, roi de France, des lettres d'amortissement pour la donation d'Amédée de Joinville, octroyées par Charles V, son prédécesseur, faveur dont les Cisterciens de Pontigny n'avaient pu encore profiter, "obstantibus ipsius monasterii depauperacione, guerrarum turbinibus, et aliis variis calamitatibus ac pestibus, quæ in hoc regno, pro dolor, diutius viguerunt." (donnée à Bourges). 1447
      • 1 vue  - Transaction par laquelle les moines de Pontigny, moyennant la somme de mille livres tournois, une fois payée, font quittance au roi Charles VI d'une rente de cent livres sur le trésor royal, acquise de la comtesse d'Alençon et amortie par Philippe le Bel,- Ouvre la visionneuse
        H 1404-16 Transaction par laquelle les moines de Pontigny, moyennant la somme de mille livres tournois, une fois payée, font quittance au roi Charles VI d'une rente de cent livres sur le trésor royal, acquise de la comtesse d'Alençon et amortie par Philippe le Bel, ainsi que de 4 900 livres d'arrérages. En revanche le même souverain leur accorde le privilège d'amortissement gratuit pour une autre rente d'égale valeur, sans fief et sans justice, constituée ou à constituer, dans toute l'étendue du royaume. 1405


Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental