Rechercher

Les Archives Départementales

Imprimer cette page

Abbaye Notre-Dame-et-Saint-Edme de PontignyNombre de notices : 907

Personne physique
Famille
Personne morale
Lieu
Bâtiment
Auteur
Recherche plein texte
Dates
Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation des notices

-+
  • Titres généraux  : privilèges, donations, exemptions 1101 - 1561
    • Chartes des comtes 1101 - 1377
      • H 1405 Comtes de Nevers et d'Auxerre 1140-1238
        • 1 vue  - Échange entre Guillaume, comte de Nevers et les moines de Pontigny, de terres situées entre Pontigny et Ligny-le-Châtel, et que tiennent en partie le vicaire Achard et le prévôt Ebrard. La partie la plus voisine du château demeurera au comte. L'échange es- Ouvre la visionneuse
          H 1405-1 Échange entre Guillaume, comte de Nevers et les moines de Pontigny, de terres situées entre Pontigny et Ligny-le-Châtel, et que tiennent en partie le vicaire Achard et le prévôt Ebrard. La partie la plus voisine du château demeurera au comte. L'échange est fait par pari. Défense de briser les clôtures qu'ont élevées les moines. 1140
        • 1 vue  - Certificat de Guillaume, comte de Nevers, déclarant que Barthélemy de Ligny a donné à l'abbaye de Pontigny tous ses biens de Sainte-Procaire, moins la rente de 5 sous qu'elle payait à Guiard Chat de Ligny. Le même Barthélemy a renoncé pour lui et ses succ- Ouvre la visionneuse
          H 1405-2 Certificat de Guillaume, comte de Nevers, déclarant que Barthélemy de Ligny a donné à l'abbaye de Pontigny tous ses biens de Sainte-Procaire, moins la rente de 5 sous qu'elle payait à Guiard Chat de Ligny. Le même Barthélemy a renoncé pour lui et ses successeurs au droit de pêche dans les eaux qui appartiennent à cette communauté (donné à Ligny-le-Châtel). 1154
        • 1 vue  - Bulle du pape Adrien IV approuvant l'échange conclu entre les moines de Pontigny et le comte Guillaume de Nevers, au sujet de la métairie de Sainte-Procaire.- Ouvre la visionneuse
          H 1405-4 Bulle du pape Adrien IV approuvant l'échange conclu entre les moines de Pontigny et le comte Guillaume de Nevers, au sujet de la métairie de Sainte-Procaire. XIIe siècle
        • 1 vue  - Attestation par Guillaume, comte de Nevers, de la confirmation par les fils de Utric de Ligny de la donation faite aux moines de Pontigny par leurs parents du domaine de Roncenay, de diverses pièces de terre et de tout ce qu'ils avaient acquis du fief d'H- Ouvre la visionneuse
          H 1405-5 Attestation par Guillaume, comte de Nevers, de la confirmation par les fils de Utric de Ligny de la donation faite aux moines de Pontigny par leurs parents du domaine de Roncenay, de diverses pièces de terre et de tout ce qu'ils avaient acquis du fief d'Hugues dit Main-au-Sac. 1157
        • 1 vue  - Donation par Guillaume, comte de Nevers, aux frères de l'ordre de Grandmont, de la partie de la forêt de Contest, dite le bois de Saint-Étienne, pour y faire leur habitation. Les moines de Pontigny y ayant déjà leur résidence, il leur abandonne en compens- Ouvre la visionneuse
          H 1405-6 Donation par Guillaume, comte de Nevers, aux frères de l'ordre de Grandmont, de la partie de la forêt de Contest, dite le bois de Saint-Étienne, pour y faire leur habitation. Les moines de Pontigny y ayant déjà leur résidence, il leur abandonne en compensation le bois Guibaud. Cette libéralité est approuvée par Gui, son frère, et par divers personnages qui cèdent également à l'abbaye ce qu'ils possédaient dans le bois Guibaud. 1167
        • 1 vue  - Récit par Guillaume, comte de Nevers, de la concession faite par Gautier le Fauconnier et sa femme Garsia, aux moines de Pontigny, de tous les droits de celle-ci et de ce qu'ils possédaient sur les territoires de Forterre et de Lignorelles, moyennant 19 s- Ouvre la visionneuse
          H 1405-7 Récit par Guillaume, comte de Nevers, de la concession faite par Gautier le Fauconnier et sa femme Garsia, aux moines de Pontigny, de tous les droits de celle-ci et de ce qu'ils possédaient sur les territoires de Forterre et de Lignorelles, moyennant 19 sous de rente dans la châtellenie de Ligny. XIIe siècle
        • 1 vue  - Ratification par le comte Pierre de Nevers, à la prière de la comtesse Mathilde, de tout ce que le feu comte Gui, son époux, a donné à l'abbaye de Pontigny, entre autres le clos de Saint-Martin et 400 arpents dans la forêt de Bar.- Ouvre la visionneuse
          H 1405-9 Ratification par le comte Pierre de Nevers, à la prière de la comtesse Mathilde, de tout ce que le feu comte Gui, son époux, a donné à l'abbaye de Pontigny, entre autres le clos de Saint-Martin et 400 arpents dans la forêt de Bar. 1184
        • 1 vue  - Quittance finale octroyée par Pierre, comte de Tonnerre et d'Auxerre, d'une rente de six deniers et trois bichets d'avoine qui lui était due chaque année sur le clos Saint-Martin.- Ouvre la visionneuse
          H 1405-13 Quittance finale octroyée par Pierre, comte de Tonnerre et d'Auxerre, d'une rente de six deniers et trois bichets d'avoine qui lui était due chaque année sur le clos Saint-Martin. 1200
        • 1 vue  - Aumône d'une rente annuelle de 10 livres à prendre sur les revenus de Courtenay, faite aux moines de Pontigny par le même comte et Yolande, son épouse (1216).- Ouvre la visionneuse
          H 1405-16 Aumône d'une rente annuelle de 10 livres à prendre sur les revenus de Courtenay, faite aux moines de Pontigny par le même comte et Yolande, son épouse (1216). 1216
        • 1 vue  - Sentence de Gui, comte de Forez et de Nivernais, déboutant les gens de Lainsecq et autres demandeurs de leurs prétentions au droit d'usage dans les bois de Saint-Étienne, appartenant à Pontigny, et de passage à travers la métairie de Sainte-Procaire, tran- Ouvre la visionneuse
          H 1405-18 Sentence de Gui, comte de Forez et de Nivernais, déboutant les gens de Lainsecq et autres demandeurs de leurs prétentions au droit d'usage dans les bois de Saint-Étienne, appartenant à Pontigny, et de passage à travers la métairie de Sainte-Procaire, transaction entre les parties adverses par laquelle la moitié de l'objet en litige est accordée en toute propriété aux demandeurs, ainsi que le droit d'usage moins la pâture dans l'autre moitié, en compensation, le comte Gui abandonne à Pontigny une de ses forêts située près de Souilly. 1238
        • 1 vue  - Sentence de Gui, comte de Forez et de Nivernais, déboutant les gens de Lainsecq et autres demandeurs de leurs prétentions au droit d'usage dans les bois de Saint-Étienne, appartenant à Pontigny, et de passage à travers la métairie de Sainte-Procaire, tran- Ouvre la visionneuse
          H 1405-19 Sentence de Gui, comte de Forez et de Nivernais, déboutant les gens de Lainsecq et autres demandeurs de leurs prétentions au droit d'usage dans les bois de Saint-Étienne, appartenant à Pontigny, et de passage à travers la métairie de Sainte-Procaire, transaction entre les parties adverses par laquelle la moitié de l'objet en litige est accordée en toute propriété aux demandeurs, ainsi que le droit d'usage moins la pâture dans l'autre moitié ; en compensation, le comte Gui abandonne à Pontigny une de ses forêts située près de Souilly. 1238
      • H 1405 Comtes de Tonnerre 1291-1377
        • 1 vue  - Déclaration de la comtesse Marguerite reconnaissant avoir reçu de l'abbé de Pontigny un don de 3 000 livres tournois à la suite de la susdite transaction, somme qu'elle et ses ayants cause seront tenus de rendre en cas d'éviction de la part des rois de Fr- Ouvre la visionneuse
          H 1405-23 Déclaration de la comtesse Marguerite reconnaissant avoir reçu de l'abbé de Pontigny un don de 3 000 livres tournois à la suite de la susdite transaction, somme qu'elle et ses ayants cause seront tenus de rendre en cas d'éviction de la part des rois de France, des évêques de Langres ou de quelqu'autre personne que ce soit. 1292
        • 1 vue  - Vidimus par Étienne, archevêque de Sens, de deux actes de la comtesse Marguerite datés de 1292, portant l'un reconnaissance de 3 000 livres tournois données par l'abbaye de Pontigny à la suite d'une transaction, l'autre amortissement général, moyennant fi- Ouvre la visionneuse
          H 1405-24 Vidimus par Étienne, archevêque de Sens, de deux actes de la comtesse Marguerite datés de 1292, portant l'un reconnaissance de 3 000 livres tournois données par l'abbaye de Pontigny à la suite d'une transaction, l'autre amortissement général, moyennant finance, de tout ce que les religieux de ce monastère ont acquis en maisons, terres et rentes dans le comté de Tonnerre. 1296
      • Comtes de Joigny 1173 - 1332
        • H 1405 Comtes de Troyes 1173-1270
          • 1 vue  - Attestation du comte Guillaume de Joigny qu'il a concédé aux moines de Pontigny le droit de pêche dans toutes ses eaux durant dix jours et dix nuits, qu'il les a exemptés de tous péages en ses domaines, et que son épouse et son frère Gaucher ont approuvé - Ouvre la visionneuse
            H 1405-28 Attestation du comte Guillaume de Joigny qu'il a concédé aux moines de Pontigny le droit de pêche dans toutes ses eaux durant dix jours et dix nuits, qu'il les a exemptés de tous péages en ses domaines, et que son épouse et son frère Gaucher ont approuvé celle libéralité. 1180
        • F 405-3 Échange entre l'abbaye de Pontigny et Charles, comte d'Alençon, du Perche et de Joigny, des 23 livres de rente possédées par l'abbaye sur leschâteaux de Joigny et de Coulanges-la-Vineuse. 1er août 1332
      • 1 vue  - Comtes de Blois- Ouvre la visionneuse
        H 1405 Comtes de Blois 1149
      • 1 vue  - Comtes de Bar- Ouvre la visionneuse
        H 1405 Comtes de Bar 1168
      • 1 vue  - Comtes d'Évreux- Ouvre la visionneuse
        H 1405 Comtes d'Évreux [XIIe s.]
      • H 1405 Comtes de Troyes 1173-1270
        • 1 vue  - Donation par Henri, comte palatin de Troyes, et Milon d'Ervy aux religieux de Pontigny de leur eau de l'Armance, qui est au-dessous des Villiers. Milon d'Ervy reçoit à cette occasion de l'abbaye un présent de 20 livres.- Ouvre la visionneuse
          H 1405-33 Donation par Henri, comte palatin de Troyes, et Milon d'Ervy aux religieux de Pontigny de leur eau de l'Armance, qui est au-dessous des Villiers. Milon d'Ervy reçoit à cette occasion de l'abbaye un présent de 20 livres. 1173
        • 1 vue  - Ratification par la comtesse palatine Blanche de Troyes d'une concession d'exploitation sur dix livrées de terrain que feu le comte Thibaut, son époux, avait faite aux moines de Pontigny dans le bois de Saint-Loup-en-Othe.- Ouvre la visionneuse
          H 1405-37 Ratification par la comtesse palatine Blanche de Troyes d'une concession d'exploitation sur dix livrées de terrain que feu le comte Thibaut, son époux, avait faite aux moines de Pontigny dans le bois de Saint-Loup-en-Othe. 1206
        • 1 vue  - Confirmation après procès par Marie de Champagne et son fils Thibaut du droit de défrichement et d'usage que les moines de Pontigny, en vertu d'une donation antérieure, prétendaient avoir dans tous les bois d'Othe dont ils ont la gruerie. À l'instigation - Ouvre la visionneuse
          H 1405-41 Confirmation après procès par Marie de Champagne et son fils Thibaut du droit de défrichement et d'usage que les moines de Pontigny, en vertu d'une donation antérieure, prétendaient avoir dans tous les bois d'Othe dont ils ont la gruerie. À l'instigation des confirmateurs, les habitants de Villemaur renoncent à tous leurs droits d'usage en ces mêmes forêts. 1225, avril-mai
        • 1 vue  - Amortissement par Thibaut, roi de Navarre, comte de Champagne et de Brie, en faveur de l'abbaye de Pontigny les biens donnés par les défunts seigneurs de Maligny dans ses fiefs, savoir : à Maligny, Poinchy, Beine ; de plus, ce que leur a donné le vicomte - Ouvre la visionneuse
          H 1405-42 Amortissement par Thibaut, roi de Navarre, comte de Champagne et de Brie, en faveur de l'abbaye de Pontigny les biens donnés par les défunts seigneurs de Maligny dans ses fiefs, savoir : à Maligny, Poinchy, Beine ; de plus, ce que leur a donné le vicomte de Jaulges, à Jaulges, et le vicomte de Ligny à Merry-le-Serveux (1259). 1259
        • 1 vue  - Confirmation par Thibaut, comte de Champagne et roi de Navarre, d'une vente de 300 arpents de bois à la Petite-Rageuse consentie par Gui de Champlost, en faveur de l'église de Pontigny et pour le prix de 900 livres tournois, moins la haute justice et le d- Ouvre la visionneuse
          H 1405-43 Confirmation par Thibaut, comte de Champagne et roi de Navarre, d'une vente de 300 arpents de bois à la Petite-Rageuse consentie par Gui de Champlost, en faveur de l'église de Pontigny et pour le prix de 900 livres tournois, moins la haute justice et le droit de chasse conservés au vendeur, et le droit de garde que se réserve le suzerain. 1267
        • 1 vue  - Approbation par le comte d'une autre vente de 35 arpents sis près de Fouchères faite aux moines de Pontigny pour la somme de 200 livres tournois par Jean de Liniers, sous réserve du droit de garde conservé au suzerain.- Ouvre la visionneuse
          H 1405-44 Approbation par le comte d'une autre vente de 35 arpents sis près de Fouchères faite aux moines de Pontigny pour la somme de 200 livres tournois par Jean de Liniers, sous réserve du droit de garde conservé au suzerain. 1269
        • 1 vue  - Ratification par le souverain de la cession de 400 arpents au bois de la Petite-Rageuse, situés près des usages d'Arces, délaissés par Gui de Champlost à l'église de Pontigny, pour le prix de 1 000 livres tournois, et la quittance d'une rente de 3 mesures- Ouvre la visionneuse
          H 1405-45 Ratification par le souverain de la cession de 400 arpents au bois de la Petite-Rageuse, situés près des usages d'Arces, délaissés par Gui de Champlost à l'église de Pontigny, pour le prix de 1 000 livres tournois, et la quittance d'une rente de 3 mesures de blé assise sur sa métairie de Champlost. Le vendeur se réserve la haute justice et le droit de chasse, et le suzerain le droit de garde. Toutes ces forêts passent en main-morte. 1270


Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental