yonne-archives.fr - les archives départementales de l'Yonne

Les Archives Départementales

Imprimer cette page

Affiches de la Seconde Guerre mondialeNombre de notices : 83

Personne physique
Famille
Personne morale
Lieu
Bâtiment
Auteur
Recherche plein texte
Dates
Fermer le formulaire de recherche

Sommaire

 

Présentation du fonds

-+
  • Répertoire méthodique détaillé
  • préparé par Jean-Luc Perchiot, en charge des documents figurés (2016) ; revu, corrigé et augmenté par Céline Cros, assistante principale de conservation du patrimoine, responsable des archives publiques déposées et des fonds anciens, avec la collaboration d'Arnaud Fouanon, assistant principal de conservation du patrimoine, co-responsable des archives modernes et contemporaines, en charge des fonds de la Seconde Guerre mondiale (2019-2020)
  • Archives départementales de l'Yonne
  • Auxerre - 2020
  • Cet instrument de recherche a été généré avec la suite Ligeo Archives
  • Contexte

  • Nom du producteur

    Inconnu
  • Historique de la conservation

    L’origine de ces affiches est inconnue.

    Quelques-unes, par des mentions manuscrites de classement en série R sur leur verso, semblent provenir du fonds du cabinet du préfet ; elles en auraient toutefois été extraites avant la recotation de ce fonds en 1 W et, en l’absence d’une table de concordance, il n’est pas possible de les rapprocher de leur liasse d’origine.

    La majorité ne porte aucune identification permettant de les associer à une entrée : sont-elles issues de la donation d’un collectionneur, sans que l’entrée n’ait été enregistrée et documentée ? ou bien proviennent-elles du versement des archives préfectorales.

    Aucune information dans les registres d’entrées ne permet de le savoir.

  • Modalités d'entrée

    Inconnu

  • Contenu et structure

  • Présentation du contenu

    Dès le début de la Première Guerre mondiale, l’affiche illustrée, support commercial connu depuis la fin du XIXe s, devient un outil de propagande pour le gouvernement : glorification des valeurs patriotiques et civiques, appels à la générosité publique, viennent alors remplacer les slogans publicitaires.

    À partir de juillet 1939, un commissariat à l’Information, chargé d’organiser la diffusion de messages de propagande par l’image autour de thèmes similaires à ceux développés lors du premier conflit mondial, voit le jour. Après la signature de l’armistice, l’Information, est confiée à Pierre Laval, alors vice-président du conseil, puis à Pierre Cathala, Paul Marion et enfin Philippe Henriot. Les thèmes favoris du gouvernement de Vichy sont alors mis en avant : travail, famille, patrie, retour à la terre, ralliement au maréchal Pétain et à sa politique.

    Parallèlement, dès le 16 juin 1940, les autorités d’occupation mettent en place le service de la Propaganda-Abteilung Frankreich (département de la propagande en France) chargé de l’information aux troupes allemandes mais également à la population française.

    Afin d’encadrer les pratiques d’affichage des messages officiels, l’Office de répartition de l’affichage (ORAFF) est créé en novembre 1941, permettant ainsi à l’occupant de contrôler et de censurer les affiches qui pourraient porter préjudice à sa politique.

    Face à la propagande officielle, qu'elle provienne du gouvernement ou de l’occupant, la Résistance s'organise. Bien que les moyens matériels, humains et financiers ne soient pas comparables, la distribution ou le placardage d’affiches clandestines contribuent, tout comme l’impression de journaux clandestins ou la diffusion de programmes radiophoniques, à alerter les esprits et à réveiller les consciences.

    Ce catalogue regroupe 73 affiches produites soit par les services officiels de propagandes (gouvernement, régime de Vichy ou armée d’occupation, préfectures), soit par les organisations de la Résistance.
    Destinées à être placardées dès les prémices du conflit jusqu’à l’immédiat après-guerre pour que l’information qu’elles contiennent puisse être portée à la connaissance du plus grand nombre, leur existence est par essence éphémère, car elles sont exposées aux intempéries et à la vindicte populaire ou remplacées par d’autres.

    Certaines affiches sont présentes en plusieurs exemplaires. Dans les années 1990, lors d’un premier travail de mise en ordre de ces documents, le choix a été fait de n’en conserver que trois ; chaque exemplaire étant alors identifié par un numéro d’ordre (extension) suivant la cote. Lors du traitement réalisé en 2019, seul un exemplaire, celui présentant le meilleur état matériel de conservation et la meilleure qualité d’impression, a été retenu, décrit et numérisé ; les autres sont mentionnés en source complémentaire.

  • Mode de classement

    Dans la mesure où ces affiches ne sont pas liées à des dossiers d’archives et sont donc sorties de leur contexte d’usage, le choix a été fait de les classer en fonction de leur date de conception, lorsque celle-ci est connue, et non pas leur date d’usage.

    Le plan de classement retenu est à la fois chronologique pour les niveaux les plus haut de description, respectant ainsi les principales phases du conflit et ses conséquences. À l’intérieur de chaque niveau, un classement méthodique a été retenu en privilégiant, cette fois-ci, la nature du producteur.



Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Portail Départemental